Sous pression

Avec le confinement et les fêtes de fin d’année qui approchent, les livraisons de Bpost prennent du retard avec près de 600 000 colis à livrer par jour au lieu des 270 000 habituels. La société n’a pourtant augmenté ses effectifs que de 10% en engageant 3000 intérimaires alors que la charge de travail a plus que doublé ! Et ce sont bien les travailleurs qui en paient le prix par une intensification du travail… La ministre des entreprises publiques a beau jeu de critiquer Bpost, car l’État, actionnaire majoritaire de Bpost, est lui aussi responsable de cette mauvaise gestion !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.