Banques alimentaires : travailleurs et étudiants font la file

En 2020, plus de 175 000 personnes ont dû, chaque mois, faire appel aux banques alimentaires pour pouvoir se nourrir. C’est 15% de plus qu’en 2019, sans compter qu’il reste encore un quart de demandes en attente. Avec la crise du Covid-19, de nouveaux publics ont fait leur apparition dans les files : travailleurs précaires licenciés sans allocations, étudiants sans ressources, indépendants ayant perdu leurs économies. Les capitalistes prétendent que leur système est le seul capable de faire reculer la pauvreté. Voilà le résultat !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.