Football : la Super League du pognon

Douze des plus gros clubs manifestent l’intention de créer une nouvelle compétition fermée. Le projet garantirait à ces sociétés commerciales, lourdement endettées, de juteuses rentrées, sans devoir les partager avec les autres. L’UEFA et les ligues nationales n’ont pas tardé à les menacer des pires sanctions : exclusion des championnats nationaux, interdiction pour les joueurs d’être sélectionnés en équipe nationale. A grands renforts d’arguments nationalistes et de professions de foi sur l’éthique sportive, ces institutions mafieuses arrivent bien mal à cacher leur principale préoccupation : continuer à se faire un maximum de thunes sans qu’on ne vienne mettre le nez dans leurs magouilles. Et le foot dans tout ça ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.