Duplicité gouvernementale

En 2019, une décision de justice a empêché Théo Francken, le sinistre secrétaire d’état à l’Asile, d’enfermer des enfants dans les centres fermés. Le nouveau gouvernement avait promis de respecter l’interdiction, mais en douce il continue à payer des avocats et des juristes pour faire annuler le jugement. La rage anti-immigrés de certains partis les rend capables d’imaginer des choses aussi inhumaines que mettre des enfants en prison ! Tout ça pour faire croire que les problèmes des travailleurs, le chômage, les bas salaires, seraient causés par les migrants et que les patrons, évidemment, n’ont rien à voir là-dedans…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.