Texaco : retour de flamme

Ce 28 mai, les travailleurs qui s’occupent des stations Texaco ont fait grève et bloqué l’accès aux pompes. Avant la crise sanitaire, les conditions de travail n’étaient déjà pas fameuses pour ces travailleurs qui font souvent tourner seuls la boutique et qui n’ont, ni pause ni heures supplémentaires payées. Avec le Covid, la situation s’est encore aggravée. Et, alors qu’ils s’attendaient à recevoir les primes promises par la direction, rien n’est venu. En fait, comme pour le reste des travailleurs de « première ligne », ils sont censés se contenter de remerciements ! Les travailleurs de Texaco ont donné leur réponse, bravo à eux. La citerne a débordé, il faut maintenant que leur combat fasse tache d’huile.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.