Des miettes pour la jeunesse, le pactole pour les patrons

Le prix de l’abonnement Stib pour les étudiants de 18 à 24 ans diminue de 50 à 12 euros à partir du 1er juillet. La mesure s’élargit à tous les jeunes bruxellois de cette classe d’âge en février prochain.

La direction et le gouvernement bruxellois se lancent des fleurs… Mais cette mesure, qui ne coûtera que quelques millions d’euros au gouvernement bruxellois, est dérisoire face aux subventions que la région offre aux entreprises privées. Rien qu’en 2020 par exemple, elle déboursait plus de 200 millions d’euros de subventions pour Sodexo et les sociétés de titres services !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.