D’Ieteren : leur interdire de nous rouler

D’Ieteren vient d’annoncer la fermeture de deux de ses sites à Bruxelles et menace ainsi de licencier plus de 100 travailleurs. Le patron digère mal le refus des baisses de salaires qu’il avait voulu leur imposer il y a quelques semaines. Et maintenant, c’est eux qu’il accuse d’être responsable des licenciements au prétexte qu’ils coûtent trop cher. Quel baratin ! Les travailleurs ne coûtent rien, au contraire, ils rapportent ! Ce sont eux qui ont fait de Roland D’Ieteren la 29ème fortune du pays. Pour maintenir l’emploi, c’est dans les poches de ces parasites qu’il faut prendre. Et ce serait bien le minimum car, au fond, ces fortunes appartiennent à ceux qui les construisent !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.