Assistants médecins : corvéables à merci ?

En juin, le gouvernement avait été contraint d’envoyer des inspecteurs du travail dans les hôpitaux après plusieurs grèves des assistants médecins. Les inspecteurs avaient ainsi pu constater les horaires délirants imposés aux assistants : de 60 à plus de 90 heures/semaine, sans qu’ils gagnent un euro de plus ! Quatre mois plus tard…rien n’a changé. Les hôpitaux dont les budgets sont toujours aussi ridicules, continuent de profiter d’eux comme d’une main-d’œuvre économique et servile. Au final, l’envoi de l’inspection n’avait qu’un seul but : faire diversion pour essouffler le mouvement de grève. Personne n’est dupe. Les assistants prévoient déjà de nouveaux débrayages. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.