L’UE solidaire… contre les droits de l’Homme

La Commission européenne a présenté plusieurs mesures « de soutien et de flexibilité » à la Pologne, la Lituanie et la Lettonie concernant l’afflux de migrants à leurs frontières. Elle propose de ralentir l’enregistrement des demandes, de réduire les postes frontières accessibles aux migrants et de leur refuser l’accès aux centres d’accueil, quitte à les laisser geler dans des tentes pendant des semaines ! En fait, la Commission sait pertinemment que ces trois pays refoulent les migrants et ignorent la plupart des demandes d’asile. Son texte les encourage à poursuivre leur sale besogne. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.