A bas les entretiens d’absentéisme

Après trois périodes d’absences, chaque travailleur de la Stib est convoqué pour un entretien. La hiérarchie les intimide en montrant le calcul de l’indice de Bradford qui pénalise la fréquence beaucoup plus que la durée des absences. Les maladies professionnelles et même les AT sont pris en considération, comme si c’était nous les responsables et pas le patron qui organise le travail. La santé, ça ne se calcule pas !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.