Des miettes…

Le changement barémique dans le calcul du précompte professionnel a fait gagner quelques dizaines d’euros nets par mois aux travailleurs de la Stib… Depuis février, l’indexation de 2% leur a fait gagner à peu près la même chose… Mais c’est une augmentation qui est très loin de compenser la hausse du prix de l’eau, de l’énergie, des loyers, etc. Ce qu’il faut, c’est au minimum 300 euros nets d’augmentation par mois ! Et ce besoin est général pour tous les travailleurs… C’est une lutte à mener ensemble !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.