Une journée de lutte pour les femmes

Ce 8 mars, une journée internationale est organisée pour les droits des femmes et les syndicats (FGTB et CSC) appellent à faire grève. Si l’égalité des sexes est inscrite dans la loi, la réalité est bien différente. Une étude publiée par l’OMS vient de montrer qu’une femme sur quatre dans le monde était victime de violences conjugales ! Loin de régresser, les violences persistent et touchent les femmes où qu’elles soient : dans la rue, les transports et au travail, les agressions, les harcèlements et les attouchements sont monnaie courante. Certes, une journée ne peut pas être suffisante pour abolir les violences sexistes, mais au minimum elle nous permettra de les dénoncer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.