Chantiers scolaires, écoles précaires

Un récent rapport confirme l’état de délabrement avancé des bâtiments scolaires en Wallonie et à Bruxelles. Pas moins de 500 nécessitent des travaux de démolition et de reconstruction ou de lourde rénovation. Et encore, le recensement est loin d’être complet. Les chantiers en matière d’économies d’énergie sont tout aussi colossaux et souvent bâclés à la va-vite. Après plus de quarante ans de sous-financement chronique de l’enseignement, la facture s’annonce lourde, et ce sont encore les classes populaires qui vont en payer le plus lourd prix.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.