Les chauffeurs du TEC ont raison

Le dépôt TEC Mons Borinage est entré en grève le 1er septembre. Le sous-effectif est tel que la direction refuse de nombreuses demandes de congé des travailleurs. 

C’est un problème général dans les entreprises ; d’ailleurs, nous le connaissons bien à la Stib. Une partie des économies se font au détriment de nos congés. Au prochain mouvement, il faudra s’y mettre tous ensemble.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.