Les bienfaits de la digitalisation

Au gré des licenciements dans les services, il devient toujours plus nécessaire d’être « connecté ». Du bureau de chômage au cabinet médical, en passant par la gare ou la banque, trouver un guichet ouvert ou un humain au bout du fil revient à gratter un billet de Lotto. Pourtant, nombreux sont ceux qui n’ont pas d’ordinateur, de connexion internet ou qui éprouvent des difficultés à s’en servir. Les abonnements et le matériel informatique coûtent extrêmement cher ! Cette digitalisation qu’on nous vend comme une « simplification administrative » entraîne en fait l’exclusion de toute une partie de la population qui n’a pas les moyens de l’utiliser : la fracture numérique est une fracture… sociale. Au final, il faut reconnaître ce qu’elle est avant tout : un prétexte dont se servent les patrons pour licencier. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.