A jeter après emploi

Après les chèques services qui permettent aux nantis de se payer des employés de maison à bon marché et en faisant payer les charges sociales par la collectivi-té, voici venir les « chèques emplois », une invention de la ministre de l’Emploi, Monica de Coninck (SPA). Ainsi, les patrons pourront embaucher des travailleurs non diplômés à 10 euros de l’heure, sans payer de charges, sans engagements. Cela ne fera évidemment que s’ajouter à ces cadeaux au patronat, sous prétexte de créer des emplois ; mais cela ne sert en réalité qu’à réduire le coût du travail pour augmenter les profits. Souvent les emplois créés par ce genre d’aides ne sont que temporaires et replacent des anciens emplois mieux payés qui ont été détruit justement pour profiter du système. Mais en l’occurrence, les patrons ne sont quand même pas contents car ils voudraient pouvoir aussi appliquer le système aux travailleurs qualifiés !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.