Capitalisme: inégalités mondialisées

L’organisation humanitaire britannique Oxfam vient de publier un rapport dans lequel elle dénonce le fait qu’avant la crise de 2008, la moitié des richesses mondiales étaient déjà détenues par les 2 % les plus riches de la population, et qu’à présent 1 % détient 46 % des richesses.
Alors que, du côté des travailleurs, on compte, selon les chiffres officiels (forcément sous-estimés), 202 millions de chômeurs, Oxfam évalue à 110 trillions (110 mille milliards) de dollars la fortune des 1 % les plus riches de la planète.
Ces chiffres astronomiques sont autant de raisons de mettre à bas une société aussi inégalitaire. Et d’en construire une autre, plus juste et plus humaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.