Calais: l’enfer des prolétaires émigrés

Fuyant des pays pauvres d’Afrique et du Moyen Orient où sévissent des dictatures et des guerres civiles, des milliers de prolétaires viennent s’entasser à Calais dans l’espoir de rallier l’Angleterre. Leur nombre a augmenté de 50% en quelques mois pour atteindre 1200 à 1300. Des groupes d’émigrés se livrent à une bataille sanglante pour le contrôle du tunnel et du port. Les autorités françaises menacent de bloquer le port pour forcer les dirigeants anglais à participer au financement de leur “dispositif”. Pour faire bonne figure, elles promettent l’ouverture prochaine d’un centre d’accueil de jour et d’hébergement la nuit pour les femmes et les enfants. La réalité est que les impérialismes français et anglais appauvrissent les populations d’Afrique et d’Asie, mais cherchent à se débarrasser du problème des émigrés sur leurs voisins, sur l’Europe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.