Préavis de grève chez Bpost

La colère monte dans l’entreprise publique belge. Des postiers contractuels, même gravement malades, reçoivent quotidiennement leur C4. Un plan « Alpha » d’évaluation de 3500 postes de support administratif va conduire à la suppression de centaines d’emplois avec de nombreux licenciements secs. Le recours à la soustraitance pour assurer notamment la distribution des paquets le week-end augmente. Les normes d’hygiène et de sécurité ne sont pas respectées aux points de départ des tournées. L’État agit comme un patron au service des actionnaires. Bpost est en train d’acheter une participation majoritaire dans la poste roumaine et d’augmenter sa profitabilité par des plans de restructurations avant d’être privatisée. Les travailleurs de Bpost ont tout intérêt à se mobiliser pour s’opposer aux projets du nouveau gouvernement !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.