La goutte de trop à la Poste

Aux bureaux de poste de Waremme et Hannut, les travailleurs, comme dans beaucoup d’entreprises, sont surchargés de travail à cause du non-remplacement des départs en pension et des malades. En plus, la direction entérine la situation de fait par une nouvelle organisation du travail. C’est la goutte d’eau qui a fait déborder le vase. Une assemblée générale des travailleurs a décidé de poursuivre la grève commencée la veille. Ils ont bien raison.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.