Les interdits de l’amour

En Israël, un roman d’amour vient d’être rayé du programme de l’enseignement secondaire. Il a été jugé sulfureux car il relate l’idylle entre une Israélienne et un Palestinien ! Le ministère a évoqué sa crainte que ce livre ne soit un « encouragement aux unions entre juifs et non-juifs », ce qui menacerait « le maintien de l’identité juive ».
Le tollé déclenché dans le monde culturel israélien a surtout boosté les ventes du livre incriminé… A tel point que son éditeur a lancé une nouvelle impression. Une belle réponse au crétinisme raciste du pouvoir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.