Un Elephant ça trompe énormément

Les aciéries électriques ESB de Seraing ont été reprises en 2014 par la société Green Elephant. Mais la combine orchestrée par l’ancien actionnaire GMH devient trop flagrante. Le repreneur avait annoncé qu’il investirait 110 millions dont 100 millions d’argent public ! La pilule n’est pas passée, les salaires ne sont plus payés, l’argent du plan social a disparu. Du coup, lundi soir, les travailleurs ont retourné la voiture d’un membre de la direction et envoyé une pelleteuse dans les bureaux. Les patrons se comportent en voyous et s’imaginent que les travailleurs ne vont pas se mettre en colère. Eh bien, ils ont tort !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.