Tout va bien… pour les riches

Une étude récente a confirmé que même ceux qui travaillent ne sont pas protégés contre la pauvreté : 30% des travailleurs arrivent tout juste à boucler la fin du mois, 10% d’entre eux le finit à chaque fois à découvert. Cette réalité n’empêche pas le gouvernement Michel de prétendre que sa politique d’austérité améliore le niveau de vie des travailleurs. Les premières victimes de la pauvreté sont majoritairement les femmes (66%), qui se retrouvent avec des enfants à charge et sont souvent condamnées à du temps partiel. Et l’étude montre aussi que les enfants de familles pauvres seront le plus souvent pauvres eux-mêmes. Les femmes et les enfants d’abord… oui, mais ceux des riches seulement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.