Taxe Caïman… qui ne mord pas !

Après le scandale des Panama Papers où on apprenait que des bourgeois de tous les pays cachaient des immenses fortunes dans des paradis fiscaux pour éviter l’impôt, le gouvernement belge créait la « taxe Caïman » pour imposer les fraudeurs. Elle aurait dû permettre de récupérer 460 millions d’euros. On apprend aujourd’hui que c’est seulement 50 millions qui sont revenus dans les caisses de l’Etat.
Quand il s’agit d’attaquer les pensions et les salaires des travailleurs, le gouvernement n’hésite pas. Par contre, quand les délinquants capitalistes enfreignent les lois, il élude. Dans une société capitaliste, faire confiance à l’Etat pour faire payer les riches est vain. Il n’y a que nous qui pouvons le leur imposer.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.