Glyphosate : Bayer prend la thune

Le 27 mars, l’entreprise Bayer a été condamnée par la justice américaine à indemniser Edwin Hardeman, malade d’un cancer dû à l’utilisation du glyphosate commercialisé par sa filiale Monsanto. Plus de 11 000 procédures ont été lancées contre Bayer aux États-Unis suite aux conséquences de l’utilisation de cet herbicide.
En 2017, les Monsanto Papers ont révélé que la firme connaissait depuis les années 1980 les risques du pesticide pour la santé. Elle les a sciemment dissimulés en achetant des scientifiques pour réaliser des études bidon. Malgré ces révélations, le produit continue à être commercialisé, preuve une fois de plus que les gouvernements privilégient les intérêts de Bayer et de ses actionnaires au détriment de la santé publique !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.