La Belgique, toujours un paradis fiscal

Une commission du Parlement européen a récemment rappelé que la Belgique reste un paradis fiscal pour de nombreuses multinationales. Les grandes entreprises peuvent réduire considérablement leurs impôts. Par exemple, grâce à des mécanismes de déduction pour les revenus d’innovation, elles peuvent voir leurs impôts réduits à moins de 5% pour des taux habituels de 30% dans les autres pays. C’est par exemple grâce à ces chipotages qu’un géant de l’industrie pharmaceutique comme Janssen Pharmatica, n’a payé qu’1 à 2% d’impôts en Belgique de 2013 à 2015.
Au sein de l’Europe, la Belgique, le Luxembourg ou la Suisse jouent le rôle de paradis fiscaux. Ce constat est ancien et, malgré leurs nombreux discours le dénonçant, les dirigeants européens n’oseraient pas faire quoi que ce soit qui risquerait de menacer la fortune des grands bourgeois.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.