En grève pour mieux soigner

L’ensemble du personnel hospitalier du réseau Iris était en grève le lundi 3 juin. Les membres du personnel administratif, soignant et technique sont entrés en grève simultanément à Brugmann, Saint-Pierre, Bordet, Reine Fabiola et les Hôpitaux Iris Sud. Ils réclament plus de personnel, de meilleurs salaires, le remboursement des frais de transports, la réduction du temps de travail, etc.. La situation n’est plus tenable et nombre d’entre eux, inquiets, estiment ne plus être en mesure de soigner correctement les patients.
Des grèves avaient déjà eu lieu le 15 mars et le 8 mai à Brugmann. La direction avait alors essayé de temporiser, proposant de mettre en place des groupes de travail. Elle comptait ainsi enterrer le problème avec des discussions interminables. Cependant, les travailleurs ne s’en sont pas laissés conter. Ils sont repartis en grève et cette fois le mouvement a fait tache d’huile. Aujourd’hui, la direction régionale des hôpitaux déclare son impuissance, expliquant être paralysée par le pouvoir politique. Mais elle n’a qu’à s’accorder avec lui. Ce n’est pas le problème des travailleurs, qu’elle trouve une solution !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *