PSA : de quel côté est la justice ?

En France, 900 emplois sont menacés à l’usine de PSA de Poissy. Les travailleurs ne comptent pas se laisser licencier et se sont mis en grève pour forcer le patron à conserver l’emploi.
Or, la direction s’est empressée de répliquer et a fait convoquer par le tribunal neuf militants syndicaux de la CGT pour avoir soi-disant séquestré un chef d’équipe. Ils sont menacés de 6 mois de prison avec sursis !
La justice est une arme aux mains des patrons. Elle n’a aucun problème à enfermer les ouvriers qui se battent pour leur avenir, mais ne compte pas s’attaquer aux employeurs licencieurs qui condamnent des centaines de travailleurs à la misère.
Les patrons espèrent intimider les travailleurs et mettre fin à leur mobilisation. Cependant, les plus engagés ne sont pas dupes et ils étaient nombreux à manifester devant le tribunal pour soutenir leurs camarades.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.