Grève à General Motors

Près de 50 000 salariés de General Motors aux États-Unis ont fait grève le 16 septembre à l’appel du syndicat de l’automobile UAW. C’est la première grève de cette ampleur depuis plus de 10 ans chez ce constructeur. Elle entre dans le cadre de la négociation d’un nouveau contrat collectif pour les années à venir entre les directions syndicales et le patron. Ce contrat comprend entre autres le montant que l’entreprise va payer pour les soins de santé des travailleurs et combien elle s’engage à payer de pensions. Car aux USA, ce sont des choses qui ne sont pas décidées ni organisées par les gouvernements, mais bien par les entreprises ! Cynique, General Motors refuse de payer les soins de santés, ferme 4 usines aux États-Unis alors que l’entreprise a empoché 8 milliards de dollars de profits l’an dernier, et 35 milliards en Amérique du Nord ces 3 dernières années.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.