Les travailleurs ne peuvent compter que sur eux-mêmes !

Devant l’absence de mesures de protection prises par leurs patrons ou l’État, certains travailleurs ont refusé de continuer à travailler comme si de rien n’était. C’est le cas des chauffeurs de bus TEC de la région Liège-Verviers qui n’ont attendu l’accord de personne pour débrayer alors que leur direction prenait visiblement son temps pour réagir à la situation et améliorer la protection des chauffeurs. Dans le secteur des aides ménagères, l’inquiétude et la colère étaient grandes également et les syndicats n’ont pas tardé à signaler les risques auxquels les travailleurs/euses étaient confrontés. Pas question pour eux d’accepter un chômage temporaire car leurs salaires sont scandaleusement bas. A côté de l’artillerie lourde déployée par le gouvernement pour soutenir les patrons, les mesures qui concernent les travailleurs sont tout à fait dérisoires. L’État a effectivement ouvert la tirelire bien large pour sauver les patrons et assurer la continuité de leurs affaires. Devant les risques sanitaires que courent les travailleurs, il est nécessaire de mettre fin à toute activité non essentielle, et ce, sans perte de salaires.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *