Malades de la rue…

Une étude de l’hôpital Saint-Pierre révèle que les sans-abris ont trois fois plus de risques de contracter le Covid-19 que le reste de la population. Il ne faut pas chercher très loin pour en comprendre les raisons : la promiscuité dans les centres d’accueil et des installations sanitaires qui laissent à désirer. Il n’est pas normal que, dans une société aussi riche que la nôtre, des milliers de personnes continuent à souffrir de la pauvreté et en meurent. Même avec la crise, notre société crée bien assez de richesses pour nourrir, loger et soigner correctement toute la population.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.