Un secret bien gardé

La Secrétaire d’État au Budget s’est bien vite excusée d’avoir publié le prix que l’État belge s’est engagé de payer pour chaque vaccin. L’industrie pharmaceutique, suivie par le personnel politique belge et européen, a effectivement immédiatement réagi à ce qu’elle considérait être une violation du secret commercial. Pour que les affaires soient les plus juteuses possibles et que les combines ne soient pas dévoilées, il est nécessaire, pour eux, de négocier les prix dans l’opacité la plus totale. Comment leur faire confiance ? Pour nous, travailleurs, la transparence la plus totale sur la vente des vaccins comme sur leurs méthodes de fabrication est vitale !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *