Une question de survie

Entre mars 2020 et mars 2021, plus de 10 000 travailleurs ont été victimes de plans de restructuration. En pleine crise sanitaire, les entreprises gavées d’aides publiques ont condamné ces milliers de travailleurs au chômage de longue durée, à la précarité pour eux et leur famille. De ceux qui ont gardé leur emploi, elles attendent maintenant qu’ils produisent plus, avec moins de bras, sous peine d’être mis à la porte à leur tour. Pour inverser cette roue infernale, il faut nous battre pour exiger le droit de chacun à gagner son pain et pour répartir le travail entre tous, sans perte de salaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.