Pensions complémentaires : les riches et leurs petites affaires

Un rapport de la Cour des Comptes a démontré récemment que le système des pensions complémentaires, dont le taux d’imposition est très bas, profite surtout aux riches qui en font un instrument d’optimisation fiscale. Les versements sont normalement plafonnés mais, comme d’habitude lorsqu’il s’agit de contrôler les riches, le personnel manque. Pourtant, la situation est connue depuis 2007 ! Ainsi, chaque année, trois milliards d’euros d’argent public sont dépensés pour entretenir ce système qui favorise des tripotages de bourgeois. L’État n’a jamais fait preuve d’autant de bienveillance à l’égard des pauvres et des chômeurs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.