Santé : marre de cravacher, faut refinancer

Le 6 septembre, les infirmières, infirmiers et aides-soignants sont une nouvelle fois sortis dans la rue. Ils réclament que la pénibilité de leur travail soit enfin reconnue, et pas seulement avec des applaudissements. Ils revendiquent aussi une revalorisation de leurs salaires. Le gouvernement se contente du plan de refinancement de 420 millions que les soignants lui avaient arrachés au début de la pandémie. Mais ça reste des cacahuètes face au manque de personnel et à la dégradation des conditions de travail. Ils en ont assez de cravacher, va falloir lâcher le blé. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.