Patrons pleurnicheurs

Le porte-parole de la Fédération des Entreprises de Belgique répète à qui veut l’entendre que les employeurs sont dans une situation intenable et qu’un saut d’index s’impose. Les marges bénéficiaires des entreprises belges n’ont pourtant jamais été aussi élevées. Elles ont d’ailleurs largement profité de l’inflation pour augmenter artificiellement leurs prix. Et maintenant que c’est au tour des salaires d’être indexés, ce serait la crise ? Les patrons voudraient nous faire croire qu’ils ont les poches vides pour ne pas augmenter nos salaires. On n’est pas dupes !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.