Si vous êtres riches, trichez tranquilles

Les richards qui avaient planqué leur argent dans des paradis fiscaux ont bénéficié d’amnisties fiscales qui leur ont permis de rapatrier leurs capitaux à moindres frais. C’était une idée de Reynders quand il était ministre des finances. Mais voilà, ils n’ont pas payé d’impôt sur la totalité de leur capital, mais uniquement un impôt ridicule sur les intérêts qu’ils ont perçus, et seulement sur les 7 dernières années.
Les montants en jeu sont de l’ordre de 36 milliards, un montant qui combleraient le déficit du pays pendant quelques années.
L’administration fiscale a porté plainte pour blanchiment. Mais le tribunal fédéral a classé sans-suite… blanchissez, vous serez blanchis !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.