L’UE tue discrètement à ses frontières

La politique d’asile de l’Union européenne est, d’année en année, toujours plus criminelle. En 2020, les États membres de l’UE et l’agence Frontex ont refoulé, au mépris de leurs propres lois, au moins 40 000 réfugiés. Plus de 2 000 d’entre eux sont morts à la suite d’un de ces refoulements ! Cette Europe des riches a beau se parer des plus grandes vertus humanistes ; sa réalité, bien moins reluisante, est faite de racisme et de rejet des pauvres.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.