On vaut mieux que ça, camarades !

Une nouvelle étude à l’échelle de 5 pays européens a encore montré à quel point les rapports hommes-femmes restent empoisonnés dans notre société. Ainsi, au travail, près de 26% des femmes font encore l’objet de sifflements, de commentaires grossiers, etc. ; 18% se sont vu imposer des contacts physiques comme une main sur les fesses, une étreinte forcée, etc. ; 9% ont subi une pression pour obtenir des actes sexuels.
C’est donc 60% des femmes qui ont connu au moins une fois ces violences sexuelles au cours de leur carrière.
Il n’est pas tolérable que les femmes soient encore traitées comme des objets de satisfaction sexuelle et il est honteux que les hommes se comportent comme des prédateurs bestiaux ! On vaut mieux que ça, camarades.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.